Les maladies parasitaires sanguines chez les bovins de Guyane, prévention et gestion.

Dans le cadre du projet SANITEL, l’institut IKARE devait sortir des fiches liées à la gestion sanitaire des élevages. Ces fiches n’ont pu être éditées avant la fin de l’Institut, voici une synthèse de la fiche sur les maladies parasitaires sanguines en bovin. 

Coopérative SCEBOG
Reproduction Bovins

“L’anaplasmose, la babésiose et la trypanosomose circulent activement dans les cheptels bovins guyanais. Néanmoins, les animaux peuvent vivre sans problème avec ces parasites dans le sang, à condition d’être en bonne santé par ailleurs, et que les parasites ne soient pas trop nombreux et leurs vecteurs bien contrôlés (acaricides, pièges à taons…). Néanmoins, certains animaux, notamment les plus fragiles (état corporel faible, anémie, autre maladie concomitante), peuvent tomber malades.

 

Dès lors, la stratégie va reposer sur plusieurs points : 

  • maintenir les animaux dans un bon état corporel : alimentation suffisante, minéraux et accès à une eau propre
  • protéger les animaux des tiques et des taons par une surveillance de l’état des parcelles et une utilisation raisonnée des accaricides
  • éviter la transmission des pathogènes d’un animal à l’autre en changeant d’aiguille à chaque animal !
  • acquérir la connaissance et le coup d’oeil pour chaque éleveur et ouvrier afin de détecter les signes évocateurs de ces maladies : réactivité de l’animal, maigreur, poil terne, piqué, muqueuses pâles.
Le traitement de l’anaplasmose et de la piroplasmose est basé sur l’emploi d’antibiotique (tétracyclines) et/ou d’imidocarb, accompagnés de fer, de vitamines (B12) et d’hépatoprotecteurs.
Des traitements contre la trypanosomose sont actuellement disponibles, grâce à une dérogation obtenue pour la Guyane. La délivrance de ces médicaments se fait sur justificatif vétérinaire.

Source : IKARE, projet de fiches sanitaires, 2016″

En lire davantage

Nos autres articles

Fabriquer son piège à taon !

Fabriquer son piège à taon !

IKARE avait diffusé en 2016 un mode d'emploi simplifié pour monter un piège à taon Nzi. Avec les jours de beau temps qui semblent vouloir (enfin !) arriver, les taons vont revenir également. Vecteurs de transmissions des hémoparasitoses notamment, il est intéressant...